Le service Opera VPN, comme la plupart des logiciels gratuits, monétise d’une autre manière son produit. Et c’est clairement au dépend de l’utilisateur.

En effet le service VPN Opera propose un VPN gratuit qui collecte vos données à des fins publicitaires. Que cela ne vous étonne guère, car le service Opera a clairement notifié ce point dans les conditions d’utilisations de son service VPN. Aussi, il faut noter que ce service d’Opera ne vous offre pas le service VPN qu’il vous promet, il ne vous offre qu’un proxy de navigateur. En effet, le proxy n’offre pas de cryptage du trafic sur votre système d’exploitation. De ce fait, ce service VPN qui était censé assurer votre confidentialité , ne fait finalement, que collecter vos données.

Si votre objectif est de vous procurer un service VPN capable d’assurer efficacement votre confidentialité en ligne, le mieux c’est de vous tourner vers d’autres options.

Récapitulatif rapide de cette revue

Avantages

  • Totalement gratuit
  • Conviviale
  • disponible sur plusieurs systèmes d’exploitation (ordinateur et mobile)

Inconvénients

  • Collecte quasi complète de vos données
  • Association d’Opera avec des tiers dans le but de la collecte des données (Google et Facebook).
  • Présence d’une politique de confidentialité qui permet à Opera de transférer vos données à l’international.
  • Utilisation de vos données pour de la publicité ciblée.
  • Nombre extrêmement réduit de serveurs VPN.

Qu’est-ce que Opera VPN ?

Le service Opera VPN est un proxy qui assure un cryptage partiel du trafic de données entre votre navigateur Opera et un serveur proxy. À l’opposé des autres applications VPN, Opera VPN ne fonctionne que dans le navigateur d’Opera et ne permet pas de crypter tout le trafic lié à votre système d’exploitation. A mon humble avis Opera VPN n’est pas un véritable un VPN, mais plutôt un simple proxy de navigateur.

HelpNetSecurity a ainsi dit :

Michal Špaček, un développeur web et ingénieur en sécurité basé à Prague, a fait des recherches sur le fonctionnement du VPN de l’Opéra et a découvert qu’il y a plus de marketing que de sécurité derrière les affirmations de l’Opéra.
« Ce qu’offre Opera n’est pas un VPN en tant que tel. Il s’agit simplement d’un proxy pour le navigateur. Vous avez quand même besoin d’un VPN complet si la protection de la vie privée est ce qui vous importe (et vous devriez vous en soucier). Les autres outils que vous utilisez, y compris par exemple les clients de messagerie comme Outlook, n’utiliseront pas ce « VPN » » », a déclaré Špaček à Help Net Security.
Bien qu’Opera ait pu faire ce petit ajustement de définitions avec les meilleures intentions, les utilisateurs finaux doivent comprendre que ce service gratuit d’Opera est loin de la sécurité fournie par une véritable solution VPN », a commenté Per Thorsheim, fondateur de PasswordsCon.

Traduit de l’anglais – article originalcomplet

Opera VPN est-il sûr et sécurisé ?

Nombreuses sont ces personnes qui aimeraient savoir si le soi-disant VPN de Opera est sûr et sécurisé. Pour certains experts, la réponse est clairement non. Opera VPN n’est pas un service sûr et sécurisé.

Le service Perfect Privacy s’est également prononcé sur le VPN d’Opera et expose sur un blog les dangers liés au VPN de ce navigateur

Lors de la configuration du proxy, le navigateur demande un « device_id » qui contient un ID utilisateur unique. Ce « device_id » est envoyé au proxy pour chaque demande de navigation et reste lié en permanence au navigateur.
Cela devient inquiétant quand on regarde le modèle économique d’Opéra. Conformément à sa déclaration de confidentialité, Opera se réserve le droit de transmettre des données à des tiers à des fins de publicité et de marketing. En outre, SurfEasy enregistre les données relatives à l’utilisation et à la bande passante. [Notez qu’Opera a acheté SurfEasy en mars 2015 pour intégrer un VPN dans son navigateur].

En résumé : non seulement le « VPN gratuit » d’Opera n’est pas du tout un VPN, mais vous risquez aussi de compromettre votre vie privée lorsque vous l’utilisez. Comme le dit le dicton : Si vous ne payez pas pour le produit, il y a de fortes chances que VOUS soyez le produit.

Traduit de l’anglais – Perfect Privacy Blog

Je vous ferai plus tard un examen complet de la politique de confidentialité d’Opera. Mais pour l’instant, cherchons à savoir à qui appartient la société Opera.

Qui est propriétaire d’Opera VPN ?

A ses débuts, Opera était à la base une société norvégienne qui offrait un navigateur web basé sur Presto pour la majorité des systèmes d’exploitation jusqu’à ce qu’il passe en 2013 à Chromium. Plus tard en 2016, le service Opera est vendu à un consortium chinois, celui dirigé par Qihoo et le milliardaire chinois Zhou Yahui.

Aussi, nous pouvons lire dans les conditions d’utilisation de Opera que le service appartient à la société Unite Pte. Ldt qui est basée à Singapour.

Sur la page de contact de Opera, vous remarquerez que le service ressemble à une entreprise européenne avec un drapeau norvégien, malgré le fait que la société est basée à Oslo (adresse de la société). Mais notez aussi que le service Opera est une société soumise à la juridiction de Singapour.

page contact Service Opera

Chose intéressante à savoir, c’est que le service Opera VPN a été lancé deux mois après son acquisition (septembre 2016) par les Chinois, qui ont décidé d’intégrer un VPN gratuit au navigateur.

La question que suscite notre curiosité est de savoir si les nouveaux propriétaires d’Opera comptaient tirer profit de la popularité de ce navigateur dans le but de la collecte de données. On n’est pas sans savoir que cette activité est des plus rentables sur le net.

Collecte de données par le navigateur Opera

Lorsque nous lisons attentivement la politique de confidentialité du navigateur Opera, certains points inquiétants retiennent notre attention.

Un premier point est l’affectation d’un identifiant unique après le téléchargement du navigateur. Cela sans doute pour faciliter le suivi de vos activités par les annonceurs qui sont liés à votre identifiant unique. Ceci dans le but de favoriser le suivi de vos activités en ligne à des fins publicitaires.

Un autre point à prendre en compte dans cette politique de confidentialité d’Opera est que vos statistiques d’utilisation sont fréquemment enregistrées et liées à l’identifiant unique.

Opera collecte données personnelles

L’arnaque ici, c’est la façon dont vos données sont collectées à travers la liaison à un identifiant unique.

Selon toute vraisemblance, aucun service qui prône la protection de la vie privée de ses utilisateurs ne devrait en aucun cas collecter les données de ces derniers. Une telle politique ne répond guère aux règles de la confidentialité des utilisateurs sur l’Internet. Malheureusement pour les entreprises à but publicitaire, cela est tout à fait normal. Plus ils récoltent les données des utilisateurs, plus les publicités ciblées seront rentables. Google utilise le même modèle commercial.

Transferts de données internationaux

Un autre point à souligner est celui du transfert de vos données personnelles à d’autres pays. Selon un extrait de la politique de confidentialité de Opera :

Lorsque nous collectons des données personnelles, elles peuvent être transférées à des partenaires dans d’autres pays que Singapour.

Traduit de l’anglais – Politique de confidentialité d’Opera

Ce point est très inquiétant, car il a été formulé de façon vague et ouverte dans la politique de confidentialité d’Opera. Sont-ils en partenariats avec d’autres pays ? Qui sait.

Collecte de données par des tiers

Opera a également notifié dans sa politique de confidentialité la façon dont des tiers collectent vos données :

Nos applications et services comprennent des technologies ou des codes tiers, dont certains peuvent utiliser vos données de différentes manières. Lorsque ces technologies tierces utilisent des données collectées précédemment, elles agissent généralement comme des processeurs de données pour nous.

Traduit de l’anglais

Au nombre de ces tiers, nous avons : Google, Facebook, Yandex, Outbrain ainsi qu’une douzaine d’autres géants du net.

Le service Opera utilise également votre emplacement pour de la publicité ciblée.

Le VPN d’Opera enregistre-t-il les journaux de connexion ?

Maintenant que nous avons connaissance de la façon dont Opera collecte les données de ces utilisateurs, essayons d’analyser de près ce VPN.

Une section de la politique de confidentialité de Opera (section VPN du navigateur) stipule que :

Lorsque vous utilisez notre service VPN intégré, nous n’enregistrons aucune information relative à votre activité de navigation et à votre adresse de réseau d’origine.

Traduit de l’anglais – Politique de confidentialité d’Opera VPN

De cette section de la politique de confidentialité, il ressort donc que Opera VPN ne collecte pas vos données. Mais cela est normal, puisque le navigateur Opéra, à lui seul, les collecte déjà. Il est donc inutile pour Opéra de collecter deux fois les mêmes données. Il suffit au navigateur d’enregistré votre activité en ligne sans que le serveur proxy (OperaVPN) ne le fasse. Les données du navigateur sont ensuite croisées avec l’ID unique pour récupérer toutes les informations détaillées (et enregistrées) de votre activité.

Le modèle économique d’Opera

La question que nous nous posons souvent concernant les logiciels gratuits, c’est comment une entreprise peut offrir des services gratuits et continuer à supporter les frais de développement, de colocalisation et de bande passante ?

La réponse est bien évidente. Ces services monétisent leurs utilisateurs en collectant les données de ceux-ci, puis en les revendant à des tiers. Une fois vendues, les données de l’utilisateur sont utilisées à des fins publicitaires. Une chose évidente que nous avons lue sur la page des conditions d’utilisation, c’est que les publicités sont la clé du commerce d’Opera :

Nos services sont soutenus par la publicité.

Pour soutenir notre activité et continuer à vous fournir les services gratuitement, nous vous afficherons les annonces de partenaires sélectionnés. En utilisant nos services, vous consentez à ce que ces annonces soient placées dans les services.

Traduit de l’anglais – Condition d’utilisation

Aussi souvenez-vous que le service Opera est en partenariat avec une vingtaine d’autres entreprises qui collecte vos données par le biais d’Opera. La raison pour laquelle il existe un nombre important de VPN gratuits sur le marché, c’est que la collecte de données s’avère très rentable, et la majorité de ces VPN ont pour but de collecter vos données.

Comment utiliser le VPN d’Opera

Ok, alors peut-être que vous voulez quand même essayer Opera VPN malgré tous les risques pour la vie privée et les pratiques de collecte de données. Voici comment faire.

  1. Tout d’abord, vous devez télécharger le navigateur Opera pour votre système d’exploitation, que vous pouvez obtenir ici.

  2. Ensuite, sélectionnez « Paramètres » dans le menu de gauche (Préférences sur Mac OS).

  3. Dans la partie gauche de la page, cliquez sur la section « Avancé » puis « Vie privée & sécurité », puis faites défiler la page jusqu’aux préférences VPN. A partir de là, il suffit d’activer le VPN.

    Comment activer le VPN sur Opéra

  4. Avec Opera VPN maintenant activé, vous verrez alors l’icône bleue VPN dans la barre d’adresse. En cliquant sur celle-ci, un menu déroulant s’ouvrira pour activer/désactiver le VPN et sélectionner une région.

    Les options d'Opéra VPN

Comme les autres proxies de navigateur que j’ai testés, il s’agit d’une configuration simple sans beaucoup de fonctionnalités ou d’options de personnalisation.

Sur une note plus positive, Opera VPN donc est très simple et facile à utiliser.

Opera VPN fonctionne-t-il pour le torrent et Netflix ?

La réponse est évidente. Le VPN Opera ne vous permet pas de faire le torrent, du fait qu’il ne crypte que le trafic via le navigateur. Il est donc impossible à OperaVPN de crypter la connexion des clients torrents si celui-ci se retrouve en dehors du navigateur. Ce qui expose l’adresse physique de votre appareil (IP) et expose votre activité sur le web. Cela peut potentiellement vous attirer des ennuis pour violation des droits d’auteurs.

Qu’en est-il de Netflix ?

Malheureusement le service VPN de Opera ne fonctionne pas avec Netflix. Il vous faudra également vous tourner vers d’autres VPN si vous souhaitez suivre des films sur Netflix.

Opera VPN est-il rapide ?

Contrairement à la plupart des bons VPN, il n’est pas possible de choisir votre serveur avec Opéra. Vous ne pouvez choisir qu’une location approximative (« Amériques », « Asie », « Europe »). Il est, dans ces conditions, très difficile de vérifier la vitesse du VPN d’Opéra avec la méthode habituelle. Pour ce test de vitesse, les trois options ont été testées et les résultats sont tous décevants. la connexion fibre utilisée pour les tests est passée de plus de 150 Mbps à environ 63Mbps et un ping élevé à 200 ms.

Ces résultats, presque catastrophiques, s’explique en grande partie par le manque de serveur d’Opéra. En effet, lors des essais avec l’option « meilleur emplacement », le serveur identifié comme étant le plus proche se trouvait à Zurich (pour une connexion d’origine en France)

Le VPN Opera a-t-il des fuites d’adresse IP ou de requêtes DNS ?

Un point important à ne pas oublier c’est qu’Opera VPN ne fait que crypter le trafic dans le navigateur Opera. Ce proxy n’arrive pas à traiter efficacement les autres données de votre système d’exploitation comme l’assurerait un véritable VPN. Vous devez donc savoir que vos données en dehors du navigateur sont exposées. Il est donc préférable d’utiliser un VPN capable d’assurer la protection de vos données.

Si Opera n’assure que le cryptage du trafic dans le navigateur, le fait-il efficacement ?

Des rapports effectués il y a quelques années ont révélé qu’il existait des fuites d’adresse IP au niveau du navigateur d’Opera. L’origine de ces fuites était le WebRTC qui présentait des vulnérabilités aux fuites de données. Étant donné que le navigateur Opera fonctionne avec chromium, ce dernier est vulnérable aux fuites du WebRTC.

Pour les différents navigateurs internet Chromium comme Opera, vous ne pouvez pas désactiver le WebRTC, vous devez par conséquent le bloquer. Opera a fini par corrigé le bug et a bloqué le WebRTC afin d’éviter les fuites au niveau du navigateur.

Alternatives à OperaVPN

Suite à ces analyses, il paraît clair que l’objectif de Opera VPN est de vous offrir un service gratuit dans le but de collecté vos données à des fins publicitaires. Un modèle commercial bien connu de la plupart des services VPN gratuits.

Si vous ne souhaitez pas vous offrir un excellent VPN, il reste des VPN moins cher et fiable. Votre adresse IP ainsi que votre activité en ligne seront alors parfaitement sécurisées. Mais si vous préférez vous tourner vers un VPN payant de grande qualité, je vous conseillerais ExpressVPN ou NordVPN, qui sont tout les deux des VPN très réputés.

Score Final

Résumé de l’avis sur le VPN d’Opera

Le test d’OperaVPN ne me permet pas de vous recommander ce service. Il possède une politique de collecte de données qui pourrait vous exposer à de nombreux risques. Aussi, ce service ne vous permet pas de jouir convenablement des avantages d’un trafic crypté pour le navigateur.

Notez que rien n’est vraiment gratuit. Si un service est gratuit, c’est que vous êtes probablement le produit. Le VPN d’Opera est un exemple de service gratuit qui monétise ses utilisateurs.

Si vous voulez vous tourner vers d’autres alternatives, consultez les meilleurs VPN dans ce comparatif.

Tags :

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Anonyme 2.0